Menu
Va courir !



Un mix par mois pour courir avec art

Va courir ! N°6




06_va_courir_!_n_6.mp3 06 Va courir ! N°6.mp3  (81.09 Mo)

On va courir, certes, mais où ça?
Avec Ratatat on croirait presque qu’on est à Hawaï, à faire le tour de l’île. Magnifique! Bohannon aurait apprécié cette foot-stompin’ musique. Ou à Carrefour, j’ai entendu Cream on Chrome une fois au supermarché, parole!
En tout cas c’est plein de cet allant synthétique que tu peux passer au remix de Two Hearts des NZCA Lines.
Boredom remix est son nom, très bien pour prendre le rythme, caler ton corps sur les pulsations de la machine.
Et Rhytch joue des filtres sur les boucles de Fiori, un court morceau qui va n’a qu’un but: te transformer de l’intérieur.
Shit Robot va t’aider avec Simple Things remixé par Serge Santiago, et son pénible discours qui à 17:21 laisse la place à un piano rythmique qui remonte du silence, puis des handclaps, ensuite une basse cosmique t’effleure et ça y est tu vole au milieu des étoiles! La galaxie est une échelle devenue trop petite pour tes foulées.
Mais voilà Berlin, à 22:31, Michael Mayer et son camarade Barnt te parlent: Und Da Stehen Fremde Menschen.
Et après ça, la France, oui absolument, enfin presque puisque c’est Disco Circus, un morceau de Martin Circus, repris par ce petit plaisantin de Todd Terje. Bande Originale des Bidasses en vadrouille quand même! Adeubeudeumdomdumdoudou! Adeubeudeumdomdumdoudou!
Tout ça mérite une petite récompense: la version longue de Lose your Love de Joe Goddard, pas si courante, alors profite de ces huit minutes à ton image: délicates, polyphoniques et pleines d’un amour que personne ne souhaite perdre.
On change de registre: Darq E Freaker a remixé Yacht, faisant de toi un droïde pourchassé dans une ville futuriste, à moins que ça ne soit L.A. grimé en Londres. «Never get, never get caught.» Tu accélères? C’est bien ça. Alors Gemination va te faire passer au niveau supérieur, un genre de métamorphose en véhicule de néon comme dans Tron. Merci qui? Michael Mayer encore, mais cette fois avec son Kölsch de pote. C’est rapide, dur, froid et beau comme une lumière rose sur une surface de marbre gris.
Ça te dit de redescendre sur un nuage? Lee Perry et Adrian Sherwood closent ce mix avec un Music and science madness de circonstance, la vie est parfois bien faite.

 


C’est donc
Un mix de 45 à 50 minutes pour t’accompagner sur les ponts, le long des quais, quand tu traverses le boulevard. Télécharge avec un clic droit sur l’image, etc. Tôt le matin ou en fin de journée, va courir!
Rss
Last.fm