Bonjour, chers lecteurs du mercredi. Le mois d'août touche à sa fin, et pourtant nous ne sommes que le quinze. Qui, aujourd'hui, osera poser la question dite " du quinze " ? Eh bien, c'est Jérôme, de Félines.


Le Mail du Mercredi
Salut Éléonore,

C'est Jérôme. Je suis dans le Perche, à Bellême. Ma copine a ses grands-parents là. On repart à Félines (26) après-demain mais elle a voulu qu'on aille au bal du quinze août ce soir. Je ne sais pas trop quoi en penser, moi j'ai déjà fait ça avec une ex, c'était sympa mais sans plus. En fait j'ai l'impression que, comme je l'ai déjà fait, ça ne vaut pas trop le coup de recommencer avec quelqu'un d'autre. Tu vois ? Je suis très amoureux de Aurélie, mais là, le bal, je le sens pas trop. Qu'est-ce-qu'on va faire ? Et la musique ? En fait je ne sais même pas si on va rester sur Bellême ce soir, j'ai repéré un truc sympa du côté de Mortagne. Bon, bref, je sais que c'est pas trop une question, mais ça m'intéressait d'avoir ton avis, comme je sais que tu connais un peu le coin.

merci Éléonore, à plus,

Jérôme.



Bonjour Jérôme,

Eh bien, dis donc, en effet, tu t'en poses des questions. Surprenantes, d'ailleurs... Est-ce-que c'est parce que tu as déjà partagé un moment avec quelqu'un d'autre que tu vas t'en priver tout le reste de ta vie ? Tu as déjà bu un café avec cette ex, je parie ? C'est pour ça que tu n'en boiras plus jamais d'autre avec Aurélie ? Ça craint un max, ce genre de raisonnement, Jérôme. Tu n'as pas à te poser tant de questions, sauf si tu t'ennuies, bien sûr, et ça, je pourrais le comprendre, c'est Bellême, après tout. Mais à ta place, je ne me prendrai pas trop la tête, va à ce bal (ou fais-en plusieurs, il y a aussi Le Mêle, Alençon, Sées pourquoi pas ? Mamers), et éclate-toi. Fais danser la grand-mère d'Aurélie (et, ce, quelle que soit la danse, on s'en carre complet, un rock approximatif ça fait toujours rigoler, à défaut de faire rêver ta partenaire). Sape-toi comme un chef, si tu as la mauvaise habitude de porter le P.P.T. de base (polopantacourt) sors le C.P.C.C. (chemise-pantalon-chaussures-cirées). Ou calque-toi sur elle (non, pas sur la grand-mère, sur Aurélie) qui, si elle se fait très classe, aura peut-être envie que tu le soies aussi. Portez les mêmes couleurs, que sais-je ? Et puis fais des bras de fer avec les copains du grand-père, apprends-leur à jouer au Caps', rends ce moment très différent de l'autre fois, tu comprends ? C'est le quinze août, c'est pas non plus un mariage. D'ailleurs, imagine-toi tous ces gens qui divorcent, c'est pas pour autant qu'ils ne se remarient pas quinze fois après. Alors, haut les coeurs Jérôme ! Fun, fun, fun !

Gros bisous,

Éléonore






Contributeurs
Eleonore Forêt
Loïc donc
Charber (de son vrai nom Charlotte Béranger), née en 1975 à Ploudalmézeau, est prof de yoga et de méditation à Ibiza. Charber habite une yourte, elle a débuté un commerce en ligne de vêtements en macramé de chanvre après avoir arrêté le speed et la coke ("trop de bad vibes"). Elle fume toujours pas mal de beuh et prend des shrooms mais "c'est naturel". Yes I!

Pierre Hexum a 19 ans. Il est professeur de gym à Sacramento. Il collabore avec Eléonore au blog L'Imprimante, dans la rubrique Le Mail du Mercredi, depuis les années 80.

Eléonore Forêt, bientôt 37 ans, toujours tête de linotte, ne tire aucune leçon des enseignements de la vie. Dessine, dort, nage, mange à Brest depuis mai 2013.